Je m’appelle Louny Bostok. 

Qui suis-je pour vous donner des conseils en séduction ? 

Né en Champagne en 1992, j’ai grandi à Reims et développé un profond attachement pour l’univers des arts-martiaux et leurs valeurs humanistes.

 

J’ai ensuite déménagé en Vendée et me suis pris de passion, au cours de l’Enseignement secondaire, pour les sciences humaines et les relations interpersonnelles, grâce à la découverte de courants de pensée modernes (notamment l’École de Palo Alto) et autres modèles contemporains (PNL, Analyse transactionnelle, Process communication) dans lesquels je retrouvais l’humanisme des senseïs et sifus orientaux. 

 

Cette exploration littéraire m’a poussé vers l’obtention d’un Diplôme universitaire de technologie en Information et communication à La Roche-sur-Yon. Puis, j’ai poursuivi mes études en intégrant la Faculté de psychologie de Nantes, avant de conclure mon cursus académique par l’obtention d’un master en Psychologie sociale, de l’Université de Poitiers. 

 

Fort de mon titre de psychologue et afin de disposer d’une totale liberté méthodologique dans mon travail, je préfère aujourd’hui le statut d’indépendant à celui de salarié. Je décide de réaliser mon rêve d’enfance d’exercer comme coach de vie. Mes mœurs libérales et mon penchant pour la compagnie féminine m’ont conduit naturellement à me spécialiser dans l’accompagnement des relations hommes-femmes. Je développe donc mon expertise dans le domaine des rencontres, de la séduction et de l’art de la conversation.

 

Cette activité me laisse le temps de s’impliquer aussi dans le milieu associatif pour dynamiser la vie démocratique du pays, qui souffre d’un manque de compétence et de participation citoyenne. D’une part, à travers l’association Eloquentia, j’entame un parcours de formateur en « prise de parole », notamment chez les jeunes lycéens de quartiers défavorisés. D’autre part, à travers mon propre mouvement (l’OSP), je tente de redonner aux citoyens la confiance et les savoirs-faire nécessaires pour se mobiliser et récupérer les décisions qui leur reviennent.

 

Dans tous les domaines de ma vie, que ce soit le cadre sportif, professionnel ou associatif, je place au cœur de mes préoccupations :

     – Le respect de soi et des autres (à travers l’empathie, la politesse, la compassion et la bienveillance) ;

     – Le contrôle de soi et la liberté (grâce à l’intelligence émotionnelle et la volonté) ;

     – Le plaisir du partage (grâce à la curiosité, l’écoute et la communication).

Soyez les bienvenus sur « La-Conversation », vous êtes ici chez vous ! 😉

EN SAVOIR PLUS…

Mon parcours 

Dès la primaire, je laissais le football à mes amis, préférant converser avec les filles en bord de terrain. Étudiant dans un lycée artistique, puis dans un institut de communication et deux facultés de psychologie, j’ai toujours évolué dans des environnements féminins. Ce qui ne fut pas pour me déplaire. C’était pour moi le privilège de comprendre prématurément certains logiciels de pensée qui restent, encore aujourd’hui, trop souvent étrangers aux hommes.

Plutôt extraverti, j’éprouve une constante envie de rencontres. Cela m’a conduit à ne vivre quasiment que des amitiés libres que j’estime, à titre personnel, bien plus solides et durables que le couple classique. 

Si la société met une certaine pression en faveur du modèle de couple, j’en suis émancipé et me considère un peu comme un affranchi.

Mes inclinations

De nature tactile, j’ai longtemps trouvé mon bonheur dans la fraternité des arts-martiaux. Des corps-à-corps parfois brutaux, mais qui aime bien châtie bien.

On me trouve volontiers attablé pour de longues parties de poker. Un jeu qui requiert lui aussi psychologie, finesse et sang-froid.

Concernant mes goûts relationnels, j’aime les personnalités exotiques, confiantes, joueuses.

Sharon

Mes ambitions

J’ai observé des hommes remarquablement intelligents et incroyablement gentils se terrer dans l’ombre malgré leur envie de plaire. Pourquoi ? Simplement à cause de ce handicap qu’on appelle la timidité. Si certaines filles trouvent cela mignon, il ne faut pas minimiser sa gravité. La timidité peut causer un stress très important et amputer un homme de sa capacité à bien communiquer ! Beaucoup sont passés à côté de leurs rêves à cause d’un manque de confiance en soi. Être mal à l’aise à l’oral, ne jamais faire un pas vers l’autre, ou se sentir ridicule sont d’énormes sources de souffrance dans une vie.

D’un autre côté, j’ai vu de nombreuses femmes succomber à des hommes moins vertueux, simplement pour leur énergique leadership. C’est donc dans l’intérêt des deux sexes, que je me suis donc mis en tête d’aider les hommes honnêtes à pimenter leur vie sentimentale en maîtrisant l’art de la conversation.

Je me sens heureux d’avoir contribué à l’épanouissement de certains amis, aujourd’hui durablement plus confiants et ouverts.

Voilà des années que je rêvais d’en faire mon métier, de devenir coach pour aider plus d’hommes à trouver la force et les mots, les inciter à passer à l’action, les inviter à parler élégamment, et les encourager à séduire abondamment ! 
Si de plus en plus de personnes améliorent leur confiance en elles, nous pourrons réhabiliter l’art de la séduction  et faire dépasser, aux hommes comme aux femmes, cette peur des rencontres.
Pour toute votre attention et pour suivre ce projet, je vous dis un grand merci du fond du cœur ! Soyez les bienvenus sur mon blog !