« Il est des rencontres où la prudence doit céder à la hardiesse. »
– Tite Live

Dans cet article :

  • Vous découvrirez le concept de Big talk
  • Je vous montre la lettre que j’ai envoyée à Kalina Silverman 
  • Vous jouerez à un jeu très particulier…

Chaque jour qui passe me rend de plus en plus sélectif dans le choix de mon entourage. Et pourtant, très régulièrement, il m’arrive d’être sincèrement impressionné par les personnes dont je croise le chemin.

Durant l’été 2017, mon temps libre se divisait entre la charmante vue sur le petit jardin à l’arrière de mon studio et les conférences TED. 🙂

Cela devait faire trois semaines que j’avais réduit ma vie sociale au strict minimum. J’étais complètement plongé dans la rédaction de mon mémoire de fin d’études.

Cet après-midi là, j’en avais profité pour faire une pause et visionner un TED Talk, ces fameuses conférences passionnantes qui régalent le monde entier.

Séduit par l’oratrice et passionné par son sujet, je pris la décision d’entrer en contact avec elle, en lui envoyant une petite lettre.  Pour m’amuser, j’avais choisi de la rédiger en reprenant le modèle narratif de sa conférence.

Après quelques semaines de suspense, j’ai finalement obtenu une, puis deux réponses de la jeune étudiante/chercheuse.

Comme je m’y attendais, c’est une femme très sympathique. Je lui demanderai probablement de m’accorder une interview pour ma chaîne YouTube.

Je voulais donc vous retranscrire ci-dessous ce petit texte (après traduction en français et censure 😉 ) que je lui avais envoyé pour faire connaissance. Aussi imparfait qu’il soit, il me rappelle plusieurs choses importantes :

  1. Premièrement : Ne jamais hésiter à écrire aux personnes que nous estimons, surtout aux inconnus, car une lettre bienveillante est généralement bien accueillie et peut ouvrir sur une belle relation.
  2. Deuxièmement : Accepter la spontanéité des mots et le ton sentimental, pourvu qu’il soit authentique.
  3. Troisièmement : Relire ses propres textes et communications. Cela permet à la fois de revivre des relations vécues (et donc de s’enrichir du passé) et de prendre de la distance par rapport aux idées qui nous ont animé sous le coup de l’émotion.

Avant de vous la laisser lire, voici la présentation extraite de la conférence de Kalina Silverman.

Lettre envoyée à Kalina, 10 minutes après le visionnage de la conférence (sous le coup de l’émotion, dira-t-on) 😉 : 

« Je n’ai jamais été bon pour me souvenir des noms. Quand j’étais à l’école, j’avais toujours derrière moi un de mes meilleurs amis qui me regardait comme un ange, au cas où nous croiserions quelqu’un, pour me dire « Ce mec s’appelle Jules. Cette fille, qui vient à gauche, c’est Chloé. Ah, t’inquiète pas pour celui-là à droite, personne n’a jamais su qui il était … ».

J’ai lu le nom de Kalina Silverman seulement une fois dans ma vie. C’était il y a dix minutes. Et pourtant, je ne l’oublierai jamais. Nous sommes en juillet 2017. Je vis actuellement en France, terminant mes études en communication et en psychologie sociale. Parmi tous les livres que j’ai pu lire, tous les articles, toutes les conférences et tous les documentaires que j’ai regardés, je pense qu’aucun d’entre eux n’a eu le même impact sur moi que le discours de Kalina Silverman.

 « Rencontrer des étrangers et passer la petite conversation (small talk) pour entamer des conversations profondément significatives avec eux ». Cette idée courte comprenait tant d’éléments magiques. C’était brillant, non conformiste, humaniste, constructif, drôle et audacieux. Tout ce que je souhaite devenir en ce moment.

Peut-être même que tout ce que j’avais appris jusqu’ici, mon engagement politique, mes formations en marketing, ma vieille passion pour les relations interpersonnelles et mes travaux les plus récents, peut-être que tout cela m’avait conduit à l’intervention de cette personne, et préparé pour son message.

Comme après un grand film, j’essuyais une larme en écoutant Kalina demander aux gens «Que veux-tu faire avant de mourir? ». La diversité des personnes qu’elle rencontre, l’intérêt qu’elle manifeste pour eux, et le même cœur qu’ils mettent dans leurs réponses … Très émouvant. Cette conférencière m’avait profondément touché.

Qu’est-ce que c’était beau ! Comme elle est simple et intelligente, et comme c’est puissant. Je ne pouvais pas me l’expliquer. Pourquoi, malgré toutes les idées tordues que j’ai rencontrées et tous les concepts complexes que j’ai étudiés, le «Big talk» de Kalina Silverman était-il celui qui me frappait le plus ? Je compte sur le temps pour mesurer cela avec plus de précision.

Quoi qu’il en soit, ses mots sont des lignes directrices étonnantes. J’ai toujours su que je voulais devenir coach. Après un certain nombre de recherche en francophonie, j’ai réalisé que rien de vraiment bon n’était disponible pour les personnes qui voulaient améliorer leurs compétences en conversation. Alors je me suis réveillé un matin et j’ai acheté le nom de domaine «la-conversation.com», en m’engageant à apprendre aux gens comment vivre la plus belle manière libre de se connecter les uns aux autres.

 Et aujourd’hui, je découvre la douce voix de Kalina Silverman, sensible et entraînante, parler de mon sujet préféré : les relations humaines. Grâce à cela, je sais ce que sera ma prochaine étape : étudier de A à Z l’étape des rencontres et assembler tout mon savoir-faire pour enseigner aux autres comment entrer en connexion avec leur environnement social !

Mais d’abord, je tiens à remercier miss Silverman pour l’inspiration et l’énergie qu’elle donne à notre grande famille humaine !

De France, avec le genre d’amour que les étrangers peuvent partager,
Louny »

A la relecture, ces mots étaient plus stylés en anglais, mais l’esprit est là ! Pour ceux qui le souhaitent, vous pouvez découvrir comment Kalina parle de son idée plus en détail sur son site Make big talk !

La semaine prochaine, je vous lance le défi d’avoir au moins une grande conversation sur le sujet de votre choix avec une personne inconnue ! Elle devra durer au moins 10 minutes et aborder un thème qui vous semble vraiment fondamental !

Je vous prépare un super livret très pratique pour passer maîtres dans l’art de poser des questions profondes, afin d’alimenter sans fin vos conversations et de mieux connaître vos interlocuteurs, qu’il s’agisse de proches ou d’inconnus !

Pensez à aller voir sur la boutique s’il est déjà disponible. Vous pouvez aussi vous abonner à ma newsletter pour être tenu(e) informé(e) des dernières sorties (articles, podcasts, livrets électroniques, 


Louny Bostok

Louny Bostok est psychologue et coach relationnel ! Il aide les timides à devenir sociables, à prendre confiance en eux et à utiliser le pouvoir de la conversation pour se connecter aux autres et vivre la vie de leurs rêves !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Devenez membre !