“Pour aider quelqu’un, l’aider vraiment, il faut prendre des risques, mettre sa tranquillité en danger.” – Dominique Muller

Dans cet article :

  • Je présente la différence entre un psy et un coach
  • Je précise quelle est ma position (professionnelle) préférée
  • Je t’explique l’atout de la solution « deux en un »

L’ÉTERNELLE QUESTION

Vu que tu es sur mon site, laisse-moi faire une supposition ! Cela fait des mois que tu traînes le même fardeau relationnel ? Une peur, une incompréhension, une incompétence, un manque de motivation, un manque d’action ? Le truc bien lourd et pénible ! Tu as l’impression de ne plus avancer….

Tu as connu plusieurs mauvaises expériences. Malgré les articles que tu lis ou les coachings que tu suis, rienn’y fait ! Et tu aimerais sûrement que quelqu’un te libère enfin de ce poids pour que tu puisse aller de l’avant ! Tu te sens prêt à faire appel à un professionnel.  Mais qui consulter ?

Tu sais qu’un psychologue s’appuie sur la science. Mais tout cela t’intimide un peu. Tu sais que les coachs personnels sont plus concrets et plus dynamiques. Mais il y a tellement de charlatans et tu ignores où en trouver un rigoureux. Alors sur quels critères se décider et à qui faire confiance ?

LE PSYCHOLOGUE

Un professionnel reconnu par l’État…

« L’usage professionnel du titre de psychologue est réservé aux titulaires d’un diplôme […]
sanctionnant une formation universitaire fondamentale et appliquée de haut niveau en psychologie… » – Loi du 25 juillet 1985

Du coup, un psychologue c’est un professionnel diplômé d’État dont l’usage du titre est protégé par la loiC’est un spécialiste du fonctionnement de l’esprit et du comportement humain.

Praticien d’une discipline rigoureuse…

Si elles ouvrent des perspectives inédites, l’étude et la maîtrise des phénomènes mentaux sont loin d’être toujours intuitives. Elles impliquent au contraire une solide connaissance théorique des dynamiques cognitives, affectives et comportementales. Les exploiter exige temps, patience, rigueur d’analyse et précision. C’est pourquoi le titre de psychologue est protégé, et son usage soumis à un Code de déontologie.

Cet outil de référence m’astreint par exemple à l’observance de règles strictes telles que le principe d’indépendance, l’actualisation permanente de mes connaissances et le respect plein et entier du secret professionnel.

Enseignée en 5 ans à l’Université

Plus concrètement, un psychologue a obtenu une Licence (on y étudie d’une façon générale les sciences de l’esprit), puis un Master (lors duquel on se spécialise). Il a effectué un certain nombre de stages professionnels et a rédigé plusieurs mémoires de recherche. 

A titre d’exemple, j’ai étudié à l’Université de Nantes et suis aussi diplômé de l’Université de Poitiers. Mes mémoires, rédigés avec amour et passion (si si), portaient sur des thèmes comme « la qualité de vie au travail », « la résilience après un endoctrinement », « l’importance de l’auto-valorisation dans les processus de motivation » ou encore « la force de séduction ».

Mais simple être humain

Perçons le mystère ! Ce diplôme ne donne aucun super-pouvoir. Eh non, je ne lirai pas dans tes pensées (sauf grâce à la beauté du cold reading). En fait, mon diplôme certifie surtout que je me suis confronté avec clairvoyance à tant de mes propres erreurs que je peux traiter les tiennes en connaissance de cause. 😉

LE COACH PERSONNEL

Coach personnel, curieuse expression !

C’est intéressant ! Emprunté à l’anglais, le mot coaching vient du français coche, lui-même inspiré du hongrois kocsi qui signifie « voiture transportant des voyageurs ». 

Comme à l’époque des cochers, le coach personnel est un accompagnateur. Il connaît le chemin du point A au point B, et te conduit vers ta destination.

Nota bene : Aucun animal n’a été maltraité pour réaliser ce dessin.  Oui, je coache mieux que je ne dessine. Et non, cette oeuvre n’est pas à vendre, désolé… [P.S. : Hum, théoriquement, le petit bonhomme anorexique dans la calèche, c’est vous. Mais ça n’a rien de personnel !

Que t’apporte un coach personnel ?

En tant que coach, je suis là pour établir avec toi un diagnostic précis de ta situation. Je t’aide à clarifier tes objectifs. Je détermine avec toi la meilleure stratégie à adopter pour les atteindre rapidement. Ensemble, on dresse un plan d’action réaliste, ambitieux et structuré. Un plan qui comporte des exercices personnalisés, adapté à ton style, à ton rythme.

Un bon coach doit rester à ton écoute et t’encourager en permanence, même quand tu doutes de toi. Surtout quand tu doutes de toi ! Je veille à te fournir des retours honnêtes et constructifs sur ta progression. 

Pour plus d’efficacité, certains coachs acceptent de s’engager et interviennent sur le terrain. Ils sécurisent ainsi ton environnement, assistent tes performances et mesurent tes résultats en direct. En ce qui me concerne, je préfère que tu gagnes ton autonomie autant que possible, mais j’interviens dans le cadre du Coaching « Métamorphose » 

DEUX MÉTIERS, DEUX POSTURES

La prudence du psychologue

Il y a une différence notable entre la posture du psychologue et celle du coach personnel. Généralement, le premier t’observe, vous écoute, tente de cerner votre mentalité pour mettre des mots sur ta situation et te permettre de la comprendre. Le deuxième tient davantage à ce que tu te prennes en main pour te permettre d’avancer. Si le psy s’attache souvent à la thérapie par le discours, le coach recourt davantage à la thérapie par l’action. Si le psy vient souvent éclairer un état de fait, le coach vise davantage la transformation et l’atteinte par le client des buts qu’il se fixe.

En somme, le psychologue respecte beaucoup plus le principe de distance avec son client. Il fait preuve d’une plus grande patience, car son analyse en profondeur de ton psychisme exige une observation prolongée pour poser un discours précis et sûr, sur l’origine de tes dynamiques mentales. Globalement, un psychologue consciencieux préfère taire ce qui est incertain pour ne vous donner que des retours tout à fait valides. Il montrera donc une bien plus grande retenue.

La passion du coach personnel

Son « sixième sens » permet au coach personnel de te percevoir par-delà tes échecs et tes accomplissements passés. Il te devine. Il flaire votre potentiel. D’entrée de jeu, il goûte ta victoire future. Plus que quiconque, le coach personnel sait ce dont l’humain se rend capable en découvrant les cartes qu’il tient en main.

C’est pourquoi, bien souvent, je crois en mes clients plus qu’ils ne croient en eux-mêmes ! Un décalage insidieux, qui me porte parfois à briguer l’honneur du progrès, plus que le client lui-même ! Mais le faux-départ est à proscrire : jamais un coach ne doit avancer prématurément, sous peine de se mettre hors-jeu. Il doit plutôt te pousser sur le chemin de ton choix.

Pour un coach, la règle d’or est :
« Élève ta force de persuasion au niveau de la foi que tu places en ton client. »

Aussi, le coach n’est pas tant là pour justifier le présent en compatissant avec ton passé que pour maîtriser les phénomènes d’avenir. Il me faut parfois pour cela surpasser la prudence, la vraisemblance, le normal et l’habituel définis comme tels par tes références personnelles pour que tu puisses mettre toutes les chances de son côté ! J’oeuvre à ce que tu investisses toute ta force intérieure, mobilises toute ton énergie, place toute ta foi en ses propres capacités ! Que tu te battes comme un champion pour relever la tête, revoir toujours tes ambitions à la hausse et accomplir tes rêves.

Le coach personnel n’est pas ce sage résolu, stoïque, neutre et impartial. Il est un fervent défenseur de ta cause et il s’engage pleinement à tes côtés dans la bataille. C’est sa façon se te prouver sa confiance. Malgré tes doutes, je focalise mon attention sur tes chances de succès, je t’incite à une persévérance acharnée et à des efforts permanents. Pour son client, le coach personnel est un partisan infaillible de l’optimisme, un indéfectible militant de la victoire !

UN COCKTAIL DÉLICIEUX

Ton coach personnel est aussi un psychologue ? La chance !

Comme on l’a dit, les deux métiers visent la santé, le bien-être et l’épanouissement de l’individu. Les deux favorisent l’empathie et la compréhension plutôt que le jugement et la critique. Les deux partent de l’analyse d’un problème pour faire progresser la situation. Mais chacun a ses objectifs et ses méthodes propres, bien qu’il puisse y avoir d’important recoupements.

Louny en coach personnel

Ce qui est dit est dit. Maintenant si d’aventure, tu tombais sur un coach personnel également psychologue, pourquoi te torturer l’esprit à choisir entre les deux ? 😉

En gros, tout individu peut s’auto-proclamer « coach personnel » car la profession n’est pas réglementée (à l’inverse du métier de psychologue). Mais on ne confie pas à son voisin de pallier une opération à cœur ouvert au prétexte qu’il a lu plusieurs livres d’anatomie. Ce qui vaut pour le cœur, vaut aussi pour l’esprit.

Voilà, j’espère que ces quelques éléments qui permettent de mieux comprendre ces deux professions. En ce qui me concerne, j’ai une éducation de psychologue et une passion du coaching dont j’adopte la posture, pour t’apporter des résultats plus rapides.

Si tu veux savoir ce qu’un coaching peut faire pour toi, je te propose un petit topo ici.

Et je t’invite à poser toutes tes questions sur le forum.

Ton coach en séduction,
Louny Bostok

Catégories : Coaching

Louny Bostok

Louny Bostok est psychologue et coach relationnel ! Il aide les timides à devenir sociables, à prendre confiance en eux et à utiliser le pouvoir de la conversation pour se connecter aux autres et vivre la vie de leurs rêves !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Devenez membre !