La modestie est le seul éclat qu’il soit permis d’ajouter
à la gloire.
– Charles Pinot Duclot

Dans cet article :

  • L’importance de la modestie
  • S’aimer sans s’auto-promouvoir : est-ce possible ?
  • Au-delà des vantardises et du misérabilisme : la Troisième voie

I- Se nourrir du regard des autres 

L’extraversion facilite la séduction. Simple paramétrage de l’esprit, elle nous rend plus sociables. Les hommes extravertis sont communicatifs, investis dans leurs échanges. Ils se montrent suffisamment remarquables pour être vus et entendus. 

Entre autres choses, ils en tirent quelque satisfaction personnelle en matière d’estime personnelle. L’extraverti se nourrit du jugement des autres. Le regard extérieur est la source de son énergie. Il attire les regards sur lui, et tend à s’auto-promouvoir plus ou moins explicitement.

Ce faisant, il court parfois le risque de déplaire aux personnes plus réservées, en aspirant à lui toute l’attention. C’est notamment le cas des personnes converties. Vous savez, les anciens timides ! Ceux qui ont récemment appris à s’affirmer, mais qui n’ont pas compris dans quelles limites le faire. Ceux-là ont souvent la main lourde sur leur autopromotion (“je suis ceci”, “moi je suis comme cela’, “j’ai accompli ceci…” “je connais x ou y”…). Mais il est rare qu’ils s’en rendent compte. Ne tombez surtout pas dans ce travers…

 

II- La modestie au service de votre empreinte relationnelle

Prenez garde à votre empreinte relationnelle. Essayez d’être présent, mais pas omniprésent. Soyez là, mais ne lassez pas. Marchez avec les autres, pas sur leur dos. Il convient certes de soigner votre empreinte relationnelle auprès de la femme qui vous attire, mais il faudra aussi prendre soin des autres.

C’est un devoir moral (la domination casse les potentiels), psychologique (il importe de rester congruent, cohérent avec ses valeurs humanistes) et stratégique (qui veut passer pour un tyran ?). Au lieu de vous auto-promouvoir, l’art de valoriser les autres est peut tout aussi bien, si c’est sincère, être une attitude admirable et séduisante.

III- Mystérieusement confiant

Valorisez votre entourage. Vous démontrez ainsi que vous n’avez pas besoin de souligner vos qualités ou réussites personnelles. Car vous n’êtes nullement en manque d’approbation. Et n’ayez crainte, cette démarche est tellement rare accompagnée d’une attitude de réelle confiance, qu’elle attirera rapidement l’attention. Bien sûr, ne l’adoptez qu’entouré de personnes civilisées.

Votre personnalité ne manquera pas d’intriguer. Si vous vous entourez de personnes saines d’esprit et que vous faîtes bonne impression, votre modestie ne vous laissera jamais en reste. Toutes voudront en savoir plus sur vous, connaître ce parcours que vous avez su taire jusque-là, mais dont il transparaît qu’il est passionnant. Ce parcours qui a fait de vous l’homme que vous êtes.

La curiosité, l’envie, les fantasmes, n’en seront que renforcés. C’est la magie du mystère, du silence et de l’attente…

Rester modeste, même confiant
Petits, les judokas apprennent la notion de modestie dans leur Code moral (illustration ci-dessus)
Catégories : Jeu intérieur

Louny Bostok

Louny Bostok est psychologue et coach personnel. Il oeuvre à promouvoir la notion de santé relationnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


Merci pour votre commentaire. Rejoignez aussi notre newsletter !


%d blogueurs aiment cette page :